Savoir qu’on a pu faire une telle chose et rester sans agir me tourmente.

Savoir qu’on a pu faire une telle chose et rester sans agir me tourmente.

Je suis mariée actuellement depuis 10 années et demie. Pourtant à l’époque, quand j’étais chez Abouna Mansour, au foyer « Notre Dame du Sourire », de 2002-2005, j’étais encore une élève de 15 ans, où j’ai fait la connaissance de plusieurs jeunes garçons et filles, où tout se pratiquait comme chez soi, en famille et parmi nos parents.

Ainsi, durant les trois années de lycée au foyer, je n’ai jamais étais témoin, de la moindre situation qui reflète une attitude perverse à mon égard ou à l’encontre de n’importe quelle personne qui se trouvait avec et/ou près de moi, de la part d’Abouna. Du coup, à l’écoute de cet incident, c’était très choquant même d’entendre, de comprendre et d’assimiler les plaintes qui lui ont été reprochées dans cette affaire, vu que j’éprouve une grande difficulté à croire qu’Abouna pourrait opter des attitudes pareilles, surtout que je n’ai jamais vécu ni pu déceler des situations semblables, tout au long de mon séjour au foyer.

Abouna nous a réunis ensemble sous le même toit et nous a traités de la meilleure façon que quelqu’un ne pourrait jamais imaginer. Il nous a guidés et nous a aimés similairement et n’a jamais différencié quelqu’un au détriment de l’autre, d’après ce que j’ai vécu et ce que j’ai pu remarquer et observer durant ces années. Il a ouvert beaucoup d’opportunités devant nous, et ce n’est que grâce à lui que j’ai pu terminer mes études, et progresser aussitôt sur le plan personnel que sur le plan social et professionnel. C’est grâce à Abouna, que j’ai eu la chance de voyager en France  pour un séjour de 7 jours, où 6 enfants et moi avons présenté une pièce de théâtre « extraits du livre d’Abouna Mon pays au passé simple » pour l’audience française, qui était très accueillante envers Abouna et nous.

Plus personnellement, un incident s’est passé avec moi lors de mon anniversaire de 16 ans au foyer. Toutefois, je ne suis pas très sûre, si Abouna se rappelle comme moi de ce jour!  Mais, pour moi ça m’a toujours touché et ça m’a vraiment émue.  Même aujourd’hui, en partageant cela avec vous,  je ressens les mêmes émotions et la même reconnaissance à son égard! Une fois, je suis montée le jour de mon anniversaire,  avec Abouna dans l’ascenseur pour arriver au troisième étage où se trouvait  son bureau ainsi que sa chambre à coucher. En montant,  Abouna m’avait demandé si j’aimerai partager ou discuter quelque chose avec lui. Il m’avait aussi dit qu’il était comme mon père et que je peux lui révéler ce que je veux.  J’étais silencieuse la plupart du temps et il m’a particulièrement dit que je peux pleurer si j’ai envie vu qu’il était au courant que  mon père est décédé depuis longtemps et qu’il me manque toutes les représentations physiques et émotionnelles de cette figure paternelle et il a vraiment découvert ce qu’il me manquait! J’étais souvent une fillette fragile, très sensible et qui pleurait rapidement.  À la vue de mes larmes qui coulaient sur mon visage,  Abouna m’a entouré entre ses bras d’un air très tendre, et m’a dit « bente je suis là pour toi et près de toi » puis il a ressorti 100 000 L.L. de son tiroir et me l’a offerte comme cadeau d’anniversaire et m’a dit que si jamais j’aurai besoin de n’importe quel genre de soutien ou d’aide, il est présent et prêt à m’aider. Etant trop timide, je lui ai dit merci et je suis sortie du bureau. Maintenant, je me demande s’il s’agit vraiment d’un cadre de pédophilie!!! pourquoi n’a-t-il pas essayé de profiter de moi d’une manière inappropriée,  bien que la chance lui a été présentée sur « un plat d’argent » comme on le dit à la libanaise ? Nous étions tous les deux seuls dans l’ascenseur et dans le bureau qui s’installe tout prêt de sa chambre à coucher! À mon avis, un pédophile n’aurait dû pas se contrôler et il allait profiter de la situation sans doute, surtout que les pédophiles crèvent sur les personnes fragiles, puisqu’il est plus facile de les manipuler et de les contrôler!

Pour cela j’insiste à partager cela avec vous,  pour vous montrer qu’Abouna,  n’est pas du tout ce qu’on dit de lui! « Abouna », et j’insiste sur l’appellation « Abouna », cela signifie « notre père » en arabe parlé et c’est ce qu’il était pendent des années et il le restera toujours!

Pour cela, il faut rester toujours sincère avec soi et avec les autres,  afin de  vivre en sérénité et pour mieux poser la tête sur son oreiller le soir et réussir à dormir en paix ! Savoir qu’on a pu faire une telle chose et rester sans agir me tourmente. Pour cette raison,  je tiens à écrire ce témoignage pour montrer qu’Abouna a aidé beaucoup de gens, et ça me tue de voir comment ces accusations nuisent à sa valeur et à sa figure religieuse et paternelle devant l’opinion du public qui ne le connait pas assez sur le plan personnel afin de le défendre devant les personnes qui participent à la diffusion de ces accusations !

Abouna m’a personnellement aidé sur le plan financier, social, affectif et religieux. Du coup,  je refuse ces accusations à son égard et j’espère,  grâce à mon témoignage, pouvoir l’aider et dévoiler qu’il n’est pas du tout le monstre que les médias l’ont représenté récemment !

LOTEDHAL  !!!!

0 0 votes
Article Rating
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :